Keep cool and read news of Amélie B.

Le doux parfum des marguerites : en ligne !

Bonjour !

C’est le grand jour ! « Le doux parfum des marguerites » est en ligne…

C’est mon cinquième roman, mais l’émotion est toujours aussi grande et le stress incroyable.

J’ai peur de laisser Hannah affronter le monde, et d’un autre côté, je suis impatiente que vous la découvriez !

Merci encore à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ce projet 😊.

Je vous laisse le découvrir, et surtout, pensez à laisser un commentaire sur Amazon : c’est HYPER important.

Pourquoi ?

Parce que j’ai inscrit ce roman au concours des Plumes Francophones organisé par Amazon et que, bien évidemment, les romans sont jugés via le nombre de commentaires.

Alors, s’il vous plaît, prenez 5 minutes, et foncez sur Amazon dès que vous l’aurez lu !

Pour découvrir le premier chapitre en audio :  ICI 

Pour télécharger la version Kindle : ICI

Pour commander la version papier : ICI

2

L’interview du Club des Indés

J’en profite aussi pour partager l’ITW du Club des Indés, parue hier sur les réseaux et qui vous donnera peut-être envie d’en savoir plus :

Comment te sens-tu, Amélie,  la veille de la sortie ?

Impatiente, anxieuse, émue, stressée, libérée, joyeuse, vidée, et un peu fière aussi…

Un vrai tourbillon de sentiments, parfois contradictoires, mais écrire un roman est une belle aventure et toute aventure est riche en émotions !

Je ne suis pas sûre de dormir cette nuit tellement l’adrénaline est au top du top !

La plus grosse difficulté dans ce cinquième projet ?

Comme pour les autres romans, elle est à venir : la communication, le partage, la diffusion. C’est une phase dans laquelle je suis moins à l’aise. Je n’aime pas me vendre ni vanter mes histoires, j’ai toujours peur de lasser les gens avec mes visuels, et pourtant, il faut se motiver ! C’est à force de voir les couvertures que les lecteurs se laissent tenter.

Le plus amusant ?

J’ai beaucoup aimé être dans la peau d’Hannah : vivre sur un yacht, profiter d’une vie confortable, surfer (cela m’a donné envie d’essayer !). Hannah ne vit pas des épreuves très faciles, son petit cœur va être bien remué, mais les à-côtés de sa vie sont originaux et atypiques !

D’où est venue l’idée de ce titre ?

Le roman n’a pas du tout un esprit champêtre, mais c’est la fleur préférée d’Hannah. Pour l’anecdote, j’ai d’ailleurs imaginé son personnage en regardant des marguerites ! Cette fleur a toute son importance dans le roman, notamment à la fin ! Et dans certains passages un peu compliqués où …

Chut, je ne dis rien !

Mieux connaître mes bêta-lectrices !

Je voulais aussi vous faire découvrir mes bêta-lectrices, adorables, dont le rôle est très important !! Je leur ai donc posé quelques questions après lecture de ce dernier roman :

Qu’est-ce qui te plaît dans le rôle de bêta ?

Maïté : Être la première à lire et donner mon avis, c’est super excitant !

Anne : Découvrir l’intrigue avant tout le monde : c’est hyper cool !! Le désavantage, c’est qu’on n’a pas le livre entier, donc souvent il faut attendre entre 2 chapitres … le supplice !!! J’aime pouvoir donner mon avis, ce que j’attends, ce que j’aime, ce que j’aime moins, ce que j’aimerais … lol. Et tout ça avant que le livre soit bouclé. On a une influence sur l’histoire et les personnages. C’est extrêmement rare, et j’adore ! J’ai particulièrement aimé mon rôle de béta pour La fille aux cheveux roses …

Marion : Déjà je suis flattée d’avoir été choisie. J’aime bien le coté avant-première et surtout pouvoir aider à peaufiner les petits détails.

Patricia : Découvrir une histoire, avoir envie de la lire jusqu’au bout… ou pas. Annoter et donner mon ressenti.

Quelle est la plus grosse difficulté ?

Maïté : Lire les chapitres un par un. Devoir s’arrêter alors qu’on est à fond dedans et qu’on voudrait tout lire. Devoir se remettre dedans plusieurs jours après… on risque d’oublier des parties.

Anne : D’avoir à la fois le regard d’un lecteur lambda, de se laisser prendre au jeu des émotions, du suspense, de l’identification aux personnages, et en même temps d’avoir ce regard critique qui peut permettre de faire évoluer une situation (dans certains cas parce que tu te débrouilles déjà très très bien toute seule 😉 )

Marion : J’ai toujours un peu peur de donner le mauvais avis ou de dire quelque chose qui ne plaît pas. Encore pire, de faire changer un truc alors que tout le monde aurait aimé l’ancienne version lol.

Patricia : La plus grosse difficulté est de lire trop vite et de passer sur des détails…. mais heureusement pour moi,  je ne me prends pas la tête car je ne suis pas la seule bêta !

Arrives-tu à avoir autant d’objectivité au cinquième roman ?

Maïté : Je pense que je n’ai aucune objectivité depuis le premier (hahaha) ! Plus sérieusement, je pense que sur le déroulement des actions, sur le style et la fluidité, j’arrive à être objective. Par contre, selon le sujet choisi, je peux perdre en objectivité

Anne : Difficile à dire. Tu as trouvé ton style, ta signature. Parfois des personnages, des situations/actions, des descriptions pourraient être modifiées, que ce soit sur le fond de l’histoire ou sur l’écriture, mais ça fait partie de ton identité, ce ne serait plus ton livre si on modifiait cela. Alors au 2ème ou 3ème livre, il n’était plus question d’y toucher …. (enfin pour moi !!) Je peux aussi dire que je suis peut-être plus exigeante sur l’écriture, les descriptions, la véracité des émotions, la crédibilité des personnages. Je parle de cela parce que j’y ai particulièrement prêté attention pour ce 5ème livre, et le 4ème. Mais la trilogie Sans toi était déjà exceptionnelle de ce point de vue-là.

Patricia : Je pense que oui. J’oublie l’auteur. Je suis dans l’histoire.

Et la question bonus pour donner envie (ou pas) aux lecteurs :

Que peux-tu dire, sans trop en dire, sur le prochain roman ?

Maïté : Tous à l’eau ^^

Anne : C’est un roman frais, qui fait sentir la chaleur du soleil. Les ingrédients à succès sont toujours là : émotions, sentiments, suspense, intrigue, personnages attachants. Il est doux comme son titre, pétillant comme les marguerites, et il donne le sourire !

Marion : Le coté suspense est super bien, ça change des autres romans. Il est différent des 4 premiers, tout en gardant la légèreté habituelle. C’est un histoire qui sur le fond pourrait nous arriver à toutes. Heureusement l’héroïne peut compter sur le soutien de sa famille et de ses amies. J’aime sa naïveté au début et sa progression dans le roman.

Patricia : La vie d’une fille riche est ennuyeuse. Mais en descendant de son nuage doré, elle nous attire, nous captive.

Résultat du concours

J’annonce également que Catherine Herbet a gagné le livre broché dédicacé ! Le trio gagnant de vos fleurs préfèrées était : rose, pivoine et orchidée !

Catherine, je t’attends par mail pour confirmer ton adresse postale !

À bientôt,

Amélie B.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s