Keep cool and read news of Amélie B.

#5 Keep cool and read NEWS of Amélie B.

Bonjour !

Le programme de cet article :

  • Mon prochain roman 
  • La sortie de l’intégrale Sans Toi
  • La sortie des Gourmandises de Noël
  • Les Short Story 
  • J’ai lu et je vous conseille

 

Mon prochain roman

Enfin quelques mots sur « La fille aux cheveux roses », qui occupe beaucoup de mon temps libre depuis septembre. Alors, comment m’est venue l’idée d’écrire cette histoire ?

Comme toujours, l’intrigue globale s’est imposée sans prévenir, comme une évidence, au détour d’une balade sur ma belle plage de Bretagne… 😉 L’air marin inspire ! Une petite phrase s’inscrit donc dans un coin de ma tête :

Il va se passer ÇA et la chute sera ÇA

C’est à partir de ces « ÇA » que je construis un roman de 300 pages… une phase de recherches est donc inévitable pour y parvenir !

Je m’interroge en premier sur le type de personnages et le contexte.

Pour ce quatrième roman, je voulais m’écarter de la trilogie, éviter les redondances et créer une vraie différence d’univers en abandonnant mes jeunes trentenaires. J’ai tout de suite pensé à des étudiants sur un campus. Et si j’y ai tout de suite pensé, ce n’est pas anodin…

J’ai moi-même vécu cinq ans sur un campus…  Ces années ont été riches en émotions et en expériences hors du commun. Cet environnement m’offrait donc une large palette d’anecdotes amusantes que j’ai pu utiliser en fond pour apporter un brin d’humour et de légèreté qui, j’espère, vous feront sourire. Être dans la peau de jeunes adultes permet aussi de soulever de nouvelles problématiques. En partant sur cette piste, j’étais certaine d’obtenir la rupture avec les précédents romans. Je n’ai bien évidemment pas écrit mes propres aventures, tout est transformé et adapté à mes personnages dans un seul but : aller dans le sens de cette petite phrase dans ma tête, le fil rouge qui ne me quitte plus !

Mais parce que vous êtes de fidèles lecteurs, je vous avoue tout de même que l’épisode avec le frigo est véridique… Chut, chut, chut, je n’en dis pas plus…

Comment un frigo d’étudiant peut-il devenir rigolo ? J’attends vos propositions !

Le contexte défini, je m’attaque ensuite aux thèmes que je souhaite aborder.

Sur un campus, beaucoup de choses se passent. De l’amour, de l’amitié, du bonheur, des déceptions, des premières fois, des cours sérieux avec des profs sérieux (ou pas), des fêtes, des « à-côtés »… Le choix  était très varié.

J’ai donc réfléchi à ce qui m’a le plus marquée pendant ces années et, sans hésiter, je réponds l’amitié.

J’ai rencontré sur ce campus des gens formidables qui, j’en suis persuadée, seront à mes côtés toute ma vie. Je ne m’attendais pas à créer de telles relations : vraies, sincères et durables. L’ambiance à la fois festive et sérieuse, le confinement, les travaux de groupe, l’organisation d’événements étudiants, toutes ces choses que nous avons vécues ensemble nous ont rapprochés. Nous nous connaissons comme personne, nous avons appris à accepter et aimer les défauts de chacun, nous avons appris la tolérance, la générosité, le partage.

J’ai trois piliers dans la vie : l’amour, la famille et l’amitié. Il peut y avoir des hauts, il peut y avoir des bas, c’est le jeu, c’est la vie. Mais c’est important de pouvoir compter sur eux au quotidien.

Voilà pourquoi travailler sur l’amitié me tenait à cœur…

Pour rendre les choses plus complexes, j’ai choisi deux filles que tout oppose : Adèle, la sérieuse et Chloé, la déjantée… On tombe dans le cliché  mais, vous me connaissez, j’ai plus d’un tour dans mon sac pour vous surprendre !

Pour terminer, je tiens à préciser que je n’ai pas oublié la recette qui a bien fonctionné dans les trois précédents romans :

« Émotion, évasion, suspense, le tout avec une pointe de romance »

Voilà pour quelques infos ! D’autres suivront régulièrement sur les réseaux sociaux jusqu’à la publication : de quoi vous donner envie de vous y plonger dès sa sortie.

La campagne de promotion de « La fille aux cheveux roses » est officiellement lancée ! 🙂

D’autant plus que les retours de mes chers bêtalecteurs sont très positifs ! Le retravail a porté ses fruits. J’attaque donc la dernière phase de relecture (et oui, encore !) : la chasse aux lourdeurs de style !

Picture1

La sortie de l’intégrale Sans Toi

Je me suis longtemps posé la question sur l’intérêt de lancer un format « Intégrale ». Cela impliquait un travail supplémentaire : une nouvelle couverture, un nouveau format de texte, une période de communication sur les réseaux… Finalement, je ne regrette pas de l’avoir proposé : plus de 150 nouveaux lecteurs ont rencontré Béa et Marie depuis novembre ! Ce n’est pas un gros chiffre, mais je suis contente, cela valait le coup.

Publier un nouveau format compte comme une nouveauté Amazon et permet de remonter dans le classement… d’où une meilleure visibilité. Cela relance les ventes mais aussi les lectures via le système d’emprunt (dont je parlais dans le précédent article #4). Et pour être honnête, décembre est mon meilleur mois au niveau des emprunts ! J’ai explosé mon record : plus de 4000 pages lues en une journée plusieurs fois dans le mois (ce qui veut dire 12 ebooks téléchargés en 24h).

Un succès 🙂 !

La sortie des Gourmandises de Noël

Alors, ce recueil ? Vous l’avez lu ?

Après 10 jours, déjà plus de 1000 lecteurs l’avaient en poche. Deux mois après, nous comptabilisons plus de 2100 téléchargements ! Un succès dont le Club des Indés est très fier 🙂 .

Un grand merci à Guillaume Levasseur pour sa couverture qui a su attiser la curiosité et à toute l’équipe des Indés avec qui nous avons réussi à travailler à distance sur ce projet.

Les retours sont positifs et encourageants ! Certains lecteurs, conquis par nos textes, ont acheté les livres ensuite.

Merci à tous ceux qui s’y sont plongés. N’hésitez pas découvrir les romans des auteurs et à nous faire part de vos avis !

Les Short Story 

Vous avez été nombreux à lire la première Short Story puis, finalement, votre intérêt a fortement diminué pour les suivantes. Ayant pas mal de projets en cours et une vie déjà bien chargée, je vais suspendre la rubrique. Il me reste un défi à honorer… j’ai bien mon idée, mais il est encore trop tôt pour l’écrire. Suspense, suspense ! Je pense que je le travaillerai cet été.

J’espère que vous comprendrez…

J’ai lu et je vous conseille

En panne d’idée lecture ? Voici quelques noms d’auteurs hybrides (mi-autoédité, mi-édité) que j’ai adorés :

– Marie Vareille : comédie romantique

– Amélie Antoine : contemporain dramatique

– Carène Ponte : feel good

– Sonia Dagotor : l’humour  chick lit

Merci,

Et à bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s