Keep cool and read news of Amélie B.

#3 Keep cool and read NEWS of Amélie B.

Bonjour !

Alors, avez-vous eu le temps de découvrir le tome 3 de la trilogie Sans Toi ? Avez-vous apprécié cette alternance de narratrices ? Cette nouvelle intrigue sur les hommes (d’où la couleur bleue de la couverture 😉 ) ? Afin d’éviter la redondance, il est moins focalisé sur l’émotion, mais plus sur le suspense, les trois sont ainsi très différents. N’hésitez pas à poster un petit commentaire sur Amazon 🙂 ! Vos avis sont des petits rayons de soleil qui égayent mes journées 🙂 …

Cet article sera un peu particulier car, ce mois-ci, c’est mon anniversaire ! Voilà déjà un an que je21617526_127094831359828_7428934052806917527_n suis auto-éditée sur Amazon, c’est donc le moment de faire un bilan. Pour vous, lecteurs, qui vous intéressez à mon parcours, et pour vous, auteurs, qui pourrez échanger avec moi sur votre propre expérience. Et peut-être que d’autres y trouveront la motivation de se lancer dans l’aventure !

 

 

 

 Au programme dans cet article :

  • Bilan d’un an d’auto-édition : les chiffres, le cheminement, les ventes
  • J’ai lu et je vous conseille…
  • #3 Short Story 

Bilan d’un an d’auto-édition : les chiffres

Avant de commencer, quelques chiffres :

Tome 1 : Plus de 800 ventes au total ( 830 exactement, LE score !)

                 200 papier en direct (réseau de proches)

                38 papier Amazon

                586 ebooks (numériques) Amazon

               + une vingtaine envoyés gratuitement aux blogueurs.

Tome 2 : Près de 300 ventes

                 135 papier en direct

                 26 papier Amazon

                130 ebooks (numériques) Amazon

                + 10 envoyés gratuitement aux blogueurs.

Tome 3 : Près de 160 ventes (en 1 mois 🙂 )

                 122 papier en direct

                  8 papier Amazon

                  30 ebooks (numériques) Amazon

                    + 10 envoyés gratuitement aux blogueurs.

Sur les réseaux :

  • 35 commentaires sur Amazon pour Béa et Max
  • 20 commentaires sur Amazon pour Marie et Thomas
  • 216 abonnés sur Facebook
  • + de 400 sur Twitter
  • + 120 sur Instagram
  • 60 sur mon site Internet !

En bref, que du bonheur : mille mercis !

 

Bilan d’un an d’auto-édition : le cheminement

Le 6 septembre dernier, j’appuyais sur la touche « publier » des plateformes KDP Amazon et Lulu.com. Quel stress ! Beaucoup de préparation en amont et de questionnements : Vais-je trouver un public ? Est-ce une bonne idée ? Comment rendre mon livre visible ? Est-ce que mes histoires méritent d’être publiées ?

Aujourd’hui, je ne regrette pas de m’être lancée !

Une fois tout le travail de préparation effectué (voir page Auto-édition), et une fois le livre posté, j’ai enfin pu le tenir entre les mains, quelle fierté ! Mon entourage, très intéressé et probablement intrigué, m’en a commandé une bonne quantité, ce qui m’a beaucoup touchée. N’étant qu’une amatrice souhaitant se faire plaisir avant tout, je m’en serais contenté, mais on m’a poussée à élargir mon réseau… Je me suis donc renseignée sur la manière de gagner en visibilité sur les réseaux sociaux… et j’ai créé les différentes pages d’Amélie B. !

– Septembre 2016 : ouverture d’une page Facebook

Je partage sur cette page l’avancée de mon travail, j’annonce les bonnes nouvelles, les commandes que je passe… J’ai aussi pris mon courage à deux mains et j’ai contacté des blogueuses littéraires. Ma couverture et mon résumé les ont intéressées, j’ai eu de bons retours et de belles chroniques ( ici ).

Certains lecteurs visitent cette page Facebook : j’ai dépassé les 200 abonnés (dont 130 « inconnus ») ! Par contre, comme je ne poste pas tous les jours (heureusement pour vous !!), ça passe souvent aux oubliettes (30% des gens le voient seulement…).

Pour ceux qui ne souhaitent rien manquer, il est possible de recevoir une notification à chaque post :

notif facebook

Cliquer sur « déjà abonné », puis sur le petit stylo au niveau des notifications, puis cocher « toutes les publications ».

– Mars 2017 : ouverture d’un compte Twitter

J’ai mis du temps à comprendre le fonctionnement ! J’utilise ce compte pour faire un peu de promotion, et pour partager mes lectures ou des articles intéressants en tant qu’auteur. Il y a beaucoup de « tweets » autour de l’auto-édition : c’est là que j’ai découvert les marchés de Fat (voir #1). Une grosse communauté d’auteurs indépendants s’y retrouvent et se soutiennent, le tout avec les blogueurs et les lecteurs. Par contre, les « tweets » se noient encore plus dans la masse, il faut tomber au bon moment pour avoir un peu de réactions. Pour les gens qui s’abonnent à mon compte, un message automatique les dirige vers mon site Internet, ce qui génère un peu de trafic.

– Mai 2017 : création d’un site Internet

J’y regroupe toutes les informations relatives à mon travail d’auteur : les liens vers mes romans, les chroniques, les articles, une explication du processus d’écriture, de l’auto-édition, mes projets en cours, et des petites Short Story pour découvrir gratuitement ma plume. Je ne tiens pas à inonder mes abonnés d’emails, je poste un article tous les deux mois pour quelques nouvelles et quelques idées lecture. Les abonnés reçoivent aussi les couvertures et résumés en avant-première. N’étant pas en tête de gondole des librairies ni sur les encarts publicitaires des Champs-Elysées, s’abonner permet surtout de savoir quand sortiront mes prochains romans.

Vous n’êtes pas encore dans cette liste de privilégiés ? Rendez-vous tout en bas de la page sur le bouton « Abonnez-vous » !

– Juin 2017 : premières séances de dédicaces 

Voir le #1… Du stress pour la grande timide que je suis, mais de bons échanges.

– Juillet 2017 : ouverture d’un compte Instagram

J’utilise ce réseau pour poster les photos que mes lecteurs m’envoient, mes lectures, les endroits qui m’inspirent, les paysages de ma belle Bretagne…

– Août 2017 : création d’un compte Facebook Amélieb Auteur.

Ce compte me permet de bien séparer ma vie privée et ma vie d’auteur. Je n’ai que des « amis » auteurs et blogueurs. Je suis dans des groupes où je peux trouver des conseils, de nouvelles idées mais aussi des volontaires pour des béta-lectures lorsque je souhaite tester mes histoires sur des « inconnus ». Je tente aussi de faire un peu de pub, mais je n’aime vraiment pas ça !

– Prochaine étape ?

Aucune ! Stop ! Tout ça prend déjà un temps monstrueux qui, du coup, réduit le créneau dédié à l’écriture, mais c’est une étape par laquelle il faut passer ! Un auteur auto-édité doit aussi assurer sa promotion… et on y fait de belles rencontres 🙂 . Garderai-je tous ces réseaux dans le futur, je ne sais pas. Pour l’instant, je teste… mais je dois avouer que je vends un peu plus depuis que je suis active sur Internet.

Une autre piste à creuser pour élargir mon réseau serait les salons et séances de dédicaces…

Bilan d’un an d’auto-édition : les ventes

Je me rappelle d’une conversation avec Anln, qui me proposait, en août 2016, un devis pour 50 exemplaires…

Je lui répondais : « Non, non, je crois que c’est beaucoup trop, on va partir sur 30, ce sera déjà très bien. »

Autant vous dire qu’aujourd’hui, je suis très surprise des résultats ! 800 exemplaires… il manque quelques zéros pour être un best-seller, c’est sûr, mais je ne m’attendais pas du tout à cette mobilisation générale : en Bretagne (vive le Pays bigouden !), à Paris, et partout en France.

Ce qui a permis de vraiment booster les ventes, or réseau de proches, ce sont les promotions proposées par Amazon KDP Select. Ils choisissent eux-mêmes les livres qu’ils veulent mettre en avant. J’ai eu la chance d’être sélectionnée à deux reprises (grâce aux commentaires, voilà pourquoi j’en réclame 😉 ) :

– L’offre éclair

8 novembre 2016, Sans Toi : L’envol était à 0.99 euros.

Quelle surprise, au réveil j’en avais déjà vendu 45, moi qui n’en vendais que deux ou trois de temps en temps ! Toute la journée, toutes les heures, voire toutes les minutes (je n’exagère presque pas), j’allais consulter mes ventes. Je suis montée à la 7ème place du classement Kindle avec 189 exemplaires vendus en une journée. J’étais dans le top 100 ! Le graal de l’auteur ! J’ai malheureusement oublié d’immortaliser l’instant, mais j’étais devant Harry Potter !

0.99€ est un prix dérisoire pour un an de travail, mais :

– J’ai conquis de nouveaux lecteurs (commentaires et likes sur Facebook)

– En remontant dans le classement, j’ai aussi vendu une vingtaines d’ebooks (livre numérique) au prix fort durant tout le mois.

– La promotion saisonnière

Du 19 juin au 16 juillet 2017, Sans Toi : L’envol était à 1.49€.

Encore une réussite ! Les premiers jours, je regardais aussi mes ventes toutes les cinq minutes, et puis j’ai arrêté. Ce n’était pas aussi extraordinaire que l’offre éclair. Mais en un mois, j’en ai vendu 239 ! Je n’ai pas atteint le graal, seulement 104ème dans le classement Kindle mais c’était déjà top 🙂 .

1.49 € c’est encore un prix dérisoire, mais :

– J’ai encore eu des likes sur ma page Facebook,

– J’ai eu beaucoup de ventes sur le tome 2 au prix fort, ce qui veut dire, des lecteurs conquis 🙂 .

– Quelques commentaires (jamais assez !) 🙂 .

– Que du bonheur !

En ce qui concerne lulu.com, je n’ai eu aucune vente. La plateforme n’a pas de visibilité. Je ne m’en sers que pour les impressions en gros, car leurs promotions régulières me permettent de vous proposer des tarifs réduits (pour les exemplaires remis en main propre).

Conclusion 

Je pensais avoir 30 lecteurs, j’en ai près de 300 qui me suivent !

300 Tome 2 vs 800 Tome 1, vous me direz que le pourcentage de ré-achat n’est pas très élevé… Voici mon analyse :

– Beaucoup n’ont sans doute pas aimé… on ne peut pas plaire à tout le monde et, il faut avouer que ce premier tome est très spontané, notamment au niveau de l’écriture. Il contient encore les imperfections et les maladresses d’une débutante, ce qui a pu rebuter certains. J’espère m’être améliorée sur les suivants.

– D’autres ne connaissent pas l’existence du tome 2 : je n’ai aucun moyen de prévenir les 189 lecteurs de novembre qu’il est sorti. Et dans la masse de livres disponibles sur Amazon, avant qu’ils se rappellent l’existence de Béa et Max, on peut attendre longtemps… Par contre, pour la promo de juin, j’avais subtilement glissé un lien vers le tome 2 à la fin du tome 1. De zéro vente sur le tome 2 en deux mois, j’en ai eues plus de 100 après la promo… Le graphique est parlant :

ventes

– D’autres n’ont pas encore lu le tome 1 : certains lecteurs compulsifs achètent beaucoup de livres (surtout quand ils sont à 0.99€) qui se perdent au final dans une longue liste (parfois jusqu’à 300 livres dans une liseuse). Il se peut que Béa et Max se soient ainsi égarés…

Le chiffre de mes ventes papier est plus parlant : 70% ont racheté le tome 2… pas mal, non ?

J’ai lu et je vous conseille :

Sacha Stellie, l’envoûtante ! Roue libre en kaléidoscope par [Stellie, Sacha]

Dès les premiers mots, j’ai été conquise par la plume de Sacha Stellie et par Léopoldine, personnage original et très attachant de Roue libre en Kaléidoscope. L’intrigue, en plus, est particulièrement prenante et traite d’un sujet inconnu : la synesthésie. Vous connaissez ? Non ? Alors, foncez ! Moi, en tout cas, j’ai hâte de me plonger dans ses deux autres romans…

Site Internet  Acheter sur Amazon

Nina Frey, le réalisme poignant !Ce qui nous oppose par [Frey, Nina]

Voici son petit mot pour vous :

« Qu’est-ce qui rapproche Tina, jeune femme dont les piercings n’égalent que les tatouages, Charlie, jeune fille au prénom à la fois écho et témoin des évènements de janvier 2015, Max, qui tente d’assumer son apparence après son accident, et Sami, en proie avec les doutes d’une France touchée en plein coeur ?

Peut-être bien l’envie d’avancer. Car mes romans nous parlent avant tout d’espoir. Pas un espoir immédiat et optimiste, non. Mais ces bribes d’espoir que l’on doit chercher au fond de soi, au milieu du fracas que fait l’amour, la peur, la colère – la vie, tout simplement.

Autant d’émotions que mes personnages portent en eux pour défendre des thèmes d’aujourd’hui (bien que ce soient des thèmes de toujours : trouver sa place, savoir qui l’on est, se reconstruire), dans d’un Paris aussi lumineux que rock et underground.

Sur fond d’actualité « Charlie 17 ans, sous la vague Charlie Hebdo » – Prix du meilleur roman indé 2017 coup de coeur de la rédaction Fast Frame – compose entre les doutes et les espoirs d’une jeune génération au coeur des évènements de janvier 2015.

« Ce qui nous oppose », romance rock, nous plonge dans un Paris vibrant aux côtés de personnages en quête d’amour et d’identité. »

Site Internet Acheter sur Amazon

 

– Lily B. Francis, l’humour !

Voici son petit mot pour vous :Chroniques d'une princesse machiavélique Tomi 1: Tome 1 - Sans Valentin par [B. Francis, Lily]

« J’ai publié à ce jour les deux premiers tomes de ma série Chroniques d’une princesse machiavélique. Il y en aura 4 en tout. Le troisième sortira en octobre. Cette série suit les tribulations d’Agnès, ma princesse machiavélique qui se réveille au matin du 1er janvier d’une nouvelle année, en réalisant qu’elle est toujours amoureuse de son meilleur ami, lui-même en couple avec une autre depuis 7 ans. Et lorsqu’il lui avoue qu’il va demander sa petite amie en mariage, Agnès se dit qu’elle doit tout tenter pour le séduire.

Cette histoire qui semble classique au départ présente l’effet pervers des actions égoïstes de mon héroïne et la difficulté de se racheter par la suite. Mais plus qu’Agnès, on suit surtout la bande d’amis qui gravite autour d’elle. Ils se connaissent depuis des années et cette amitié va petit à petit se fissurer avec les actions d’Agnès. Ils sont à un moment décisif de leur vie, ils quittent l’adolescence, deviennent des adultes et commencent à vouloir s’imposer chacun avec leurs personnalités. Je voulais montrer que l’amour ne peut pas tout justifier, que l’amitié est une question d’honnêteté, et que le moindre vacillement dans le comportement d’une personne impacte les autres. Cette série parle de la vie, de l’amour sans retour, de la famille, des amis, de la difficulté de grandir et de la complexité des sentiments. »

Site Internet  – Acheter sur Amazon

#3 Short Story :

Voilà pour les nouvelles ! Place à la lecture !

J’ai une petite surprise pour vous… Vous êtes nombreux à avoir apprécié Mutisme et à m’avoir réclamé une suite. Il se trouve que je suis tombée par hasard sur un concours de nouvelles dont le thème, « Le jour où ma vie a basculé », correspondait parfaitement à Mutisme. Pour répondre aux critères du concours, j’ai ajouté une courte partie : le réveil de Nelly.

Relire Mutisme

Découvrir Le réveil

Si vous avez manqué le précédent, c’est par ici : Je te déteste

Merci,

Et à bientôt !

2 réflexions au sujet de “#3 Keep cool and read NEWS of Amélie B.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s